travail internet

Travail à domicile

Depuis une dizaine d’années l’offre et la demande de travail à domicile, qui porte également les noms de télétravail, d’e-travail ou encore de travail-nomade, ne cessent de s’accroître. Ce sont notamment la vulgarisation des ordinateurs, d’internet, la facilité des communications et l’avènement du haut débit qui permet un échange instantané d’informations écrites, orales, voire visuelles, qui rendent le télétravail possible et facile.

Soyons clairs sur la notion de travail à domicile car elle présente en effet deux facettes bien différentes :

  • La première, celle qui vient à l’esprit de la plupart des personnes, est le fait de travailler pour son propre compte, chez soi, en réalisant des missions confiées par des entreprises clientes. Le travailleur est alors un indépendant, un chef ou un gérant d’entreprise (directeur de sa petite entreprise, micro-entreprise, société, etc., dont il est tout à la fois le responsable et l’employé). Il est dit « travailleur à domicile » par le seul fait que son lieu de travail et son lieu d’habitation sont les mêmes. Il doit créer et déclarer son entreprise aux organismes d’Etat et se mettre en règle avec l’ensemble de la fiscalité qui relève de son domaine d’activité. Il devra facturer à ses clients les prestations qu’il réalise pour eux et, au besoin, les avoir définies au préalable par des contrats de mission, ou tout autre document à valeur juridique, afin d’être couvert en cas de litige.
  • La seconde facette du travail à domicile, moins connue, couvre la situation d’un salarié d’une entreprise qui réalise les tâches liées à son poste de travail chez lui et non dans des locaux mis à disposition par son employeur. Ce type de travail à domicile est strictement encadré par la loi et le télétravail ne peut en aucun cas être imposé par l’employeur à ses salariés. De plus, l’entreprise employeur doit fournir au travailleur à domicile tout le matériel et les fournitures dont il a besoin pour effectuer correctement les tâches qui lui sont confiées. Le travailleur à domicile est alors soumis au respect des conditions de travail (horaires et durée maximale du temps de travail notamment), à la convention collective de l’entreprise qui l’emploie et le rémunère, et doit être lié avec celle-ci par un contrat de travail, qu’il soit à durée déterminée ou indéterminée. Ce sont principalement les activités du secteur des services qui font le plus appel au travail à domicile (qu’il soit le fait d’un travailleur indépendant ou celui d’un salarié d’entreprise) : secrétariat, comptabilité, services de recrutement et de gestion du personnel, service de vente et télé-vente, infographie, etc., toutes les tâches susceptibles d’être réalisées à distance via un ordinateur et le réseau internet ou la téléphonie. Mais le domaine du travail manuel fait également largement appel au travail à domicile. C’est le cas de la confection, de la couture, de la maroquinerie, de la réalisation d’accessoires et de bijoux, des travaux qui demandent peu de matériel et d’espace mais beaucoup de savoir-faire ou de minutie. Et dernièrement ce sont les activités dites « de finition et de conditionnement » qui, à leur tour, font également de plus en plus appel au travail à domicile, principalement pour les jouets et les gadgets.

Le travail à domicile offre de nombreux avantages, par exemple pour les mères de famille qui peuvent ainsi adapter leurs horaires à la présence de leurs enfants, ou pour les personnes qui vivent loin des grands centres économiques et ne souhaitent pas subir de longues heures de déplacements quotidiens. Cependant, pour les travailleurs relevant de la première situation décrite ci-avant, il est bien davantage un complément de revenu qu’un revenu de base.

Cet aspect du télétravail a ouvert un champ large aux offres par annonces qui promettent de travailler peu et de gagner beaucoup. Il faut donc être vigilant avant d’accepter de s’inscrire pour un e-travail, ne jamais verser d’argent pour devenir travailleur à domicile au travers d’une société dont le seul pignon sur rue est l’internet, et ne jamais accepter de proposition qui débutent par un investissement dans du matériel ou dans toutes les conséquences.

Pour éviter les annonces de travail à domicile trompeuses: http://www.bureaudelaconcurrence.gc.ca/eic/site/cb-bc.nsf/fra/03234.html

Un exemple de site internet sérieux sur le travail à domicile sur internethttp://www.travailadomicilepayant.com/