Poussée dentaire : comment soulager bébé

Si les parents sont toujours heureux de voir sortir les dents de leur bébé, cela n’est généralement pas un moment agréable pour lui. En effet la pousse et la sortie des premières dents occasionnent des douleurs avec pleurs, enfant qui devient grognon, qui peut refuser de manger, parfois même de la fièvre, mais aussi des phénomènes divers comme la constipation ou au contraire la diarrhée, des feux de peau qui vont des rougeurs simples aux joues ou aux fesses, jusqu’aux érythèmes, ou encore des otites ou d’autres maladies de la sphère ORL (spécialiste pour les oreilles).

La première dent apparaît généralement à partir du cinquième ou sixième mois et la poussée dentaire dure environ 18 mois pour que toutes les dents de lait du premier âge soit sorties. On en compte 20 au total. Ces informations relatives au calendrier de sortie des dents ne sont que des moyennes, certains bébés naissent même avec une dent, d’autres n’auront pas de dent avant l’âge d’un an. Les dents de lait tomberont chez l’enfant entre 6 et 12 ans environ, pour faire place aux dents définitives.

Naturellement bébé porte à sa bouche tout ce qu’il peut pour mordre et donc aider la dent à percer la paroi de la gencive. Il existe ainsi des objets spécifiques appelés anneaux ou tétines de dentition, aux formes extrêmement variées, mais qui, pour certains d’entre eux, présentent une structure granuleuse sur la partie à mordre. En effet cette surface frotte et use donc davantage la gencive qu’une surface lisse et douce. Certains de ces accessoires de dentition sont conçus pour être placés au réfrigérateur durant 15 à 30 minutes avant d’être donnés à bébé pour que le froid atténue la douleur.

L’homéopathie peut aussi venir en aide à bébé. En effet les granules homéopathiques sont fabriquées à base d’extraits de plantes et ne sont pas des médicaments à effets secondaires. Ainsi c’est notamment le chamomilla qu’il convient de donner pour la douleur et la rougeur des joues, l’aconit pour une légère fièvre et le podophyllum en cas de diarrhée. La posologie est de 3 granules, 3 à 5 fois par jour. Les granules sont à placer dans le biberon, elles s’y dissolvent et bébé n’a aucun problème pour les prendre.

Certains parents achètent et font porter à leur bébé un collier d’ambre. L’ambre aurait des vertus calmantes face à la douleur. Ces colliers doivent être homologués pour ne pas être dangereux. Quelques signes qui permettent de les reconnaître : il faut regarder s’il y a bien un nœud au fil entre chaque perle, car ainsi, si le collier casse, les perles sont retenues et donc bébé ne risque pas de les avaler ; le fermoir ne doit jamais être à vis, mais cliquable, ainsi, si bébé passe sa main et son bras dans le collier et se bloque dans cette position, le simple fait qu’il tire pour se libérer ouvrira le fermoir et il n’y aura donc pas de risque de blessure à la main, au bras ou au cou.

L’ostéopathe ou le chiropraticien peuvent également soulager bébé en pratiquant des massages qui agissent sur les tensions nerveuses et par des gestes particulièrement efficaces lorsque la tête de bébé est petite, car la poussée dentaire exerce une forte pression sur l’ensemble osseux du crâne.

Lorsque plusieurs dents sont sur le point de sortir ensemble, ou lorsqu’il ne s’agit que d’une seule dent mais qu’elle ne parvient pas à percer la gencive, le pédiatre peut alors inciser la gencive pour aider bébé. Ce geste est impressionnant car la gencive est un tissu très irrigué par les vaisseaux sanguins et la bouche de bébé devient donc instantanément rouge. Cependant dans les heures qui suivent la cicatrisation est totale et la dent libérée sort naturellement, bébé est soulagé. Mais tous les pédiatres et les dentistes ne sont pas d’accord sur ce type d’intervention car il y a, malgré tout, risque d’infection et de traumatisme.

Pour trouver un dentiste à votre enfant : https://www.facebook.com/centredentairepierredeslauriers